Skip to main content

Le territoire

You are here

Le fait d’aborder la question du paysage d’un lieu est toujours une tâche ardue, étant donné la complexité des facteurs qui interviennent et les multiples visions que l'on peut en avoir. Or, s’il y a bien quelque chose qui définit le Priorat, c’est sa nature exceptionnelle. En se promenant sur ce territoire, il n’échappe à personne que l’on se trouve devant un paysage singulier, dont les caractéristiques le différencient de tout autre endroit, même s’il a des ressemblances orographiques ou agronomiques avec d’autres. Ici, à la DOQ Priorat, le climat et le soleil s’allient pour définir un paysage qui peut ne pas présenter d’attraits pour certaines personnes, mais qui peut en séduire d’autres. L’indifférence ne sera jamais une caractéristique qui le définit. Cependant, comme tout paysage, la main de l’être humain y est présente et lui donne une touche personnelle. C’est le symbole évident de l’effort du travail sur un terrain austère et difficile, qui ne peut rien faire d’autre que se transformer en un paysage spécial. En fin de compte, la caractéristique principale qui définit le paysage de la DOQ Priorat c’est l’uniformité : n’importe lequel des pâturages, pentes, versants, ruisseaux, potagers, chemins, les cabanes de vigne ou les fermes traditionnelles elles-mêmes, ont une touche caractéristique et authentique qui les identifie avec l’essence même du Priorat. On sait qu’il se trouve dans un espace précis et défini, un territoire doté de personnalité, de tradition et d’un paysage spectaculaire. C’est le territoire de la llicorella (ardoise), qui passe subitement de montagnes aux douces arêtes à des versants aux pentes impraticables, où l’observateur se demande comment il a été possible que quelqu’un ait pu un jour vouloir y planter de la vigne…

Vista ametller i coster al fons

La DOQ Priorat forme une unité paysagère compacte et bien définie, constituée par le grand amphithéâtre montagneux qui s’étend au pied de la chaîne de Montsant, par la lithologie ardoisière de ses versants et par le type de cultures qui y ont trouvé leur place, de tout temps, dans le domaine agricole, qui est restée presque intacte jusqu’à ces derniers temps.

La géographie tortueuse de cette zone oblige à cultiver la vigne sur des terrains avec des pentes si prononcées, qu’il est parfois obligatoire de construire des terrasses.

Le paysage de ces vignes est l’une des caractéristiques du Priorat et lui donne toute sa singularité.

Une grande partie du territoire de la DOQ Priorat bénéficie d’une quelconque protection environnementale, comme le Plan Spécial d’Intérêt Naturel (PEIN) ; le réseau Natura 2000 (Xarxa Natura 2000) ; ou comme partie intégrante du territoire inclut au sein du Parc naturel de la Serra de Montsant.

Zones PEIN

La totalité du territoire de la DOQ Priorat a été cataloguée conformément aux conditions nécessaires à la plantation de la vigne.

Zones de protecció a la DOQ Priorat

 

La DOQ Priorat, au CERVIM

Le Centre de recherches, d’études et de valorisation de la viticulture de montagne (CERVIM) est un organisme international fondé en 1987 en collaboration avec l’Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV). Il regroupe les régions et les organismes régionaux, nationaux et internationaux qui travaillent en faveur de la valorisation et de la préservation de la viticulture de montagne.

Cette institution est régie par la législation de la Vallée d’Aoste depuis 2004, et son siège se trouve dans cette région italienne. Depuis sa fondation, le centre garantit les intérêts de la viticulture de montagne et en forte pente. Elle réalise des études, des recherches et des congrès, et participe à toutes les rencontres internationales et du secteur, qui traitent des sujets liés à la viticulture.

La DOQ Priorat a été admise au sein de ce groupe exclusif de régions vinicoles au début de l’année 2013. Le 30 mai 2013 au matin, au siège du département d’agriculture de la Generalitat de Barcelone a eu lieu la présentation de l'adhésion de la DOQ Priorat au CERVIM. La présentation a compté sur l’assistance du président de CERVIM, M. Roberto Gaudio, du directeur général d'INCAVI, M. Jordi Bort, et du président du Conseil régulateur de la DOQ Priorat, M. Toni Alcover. L’après-midi, le président de CERVIM a présenté cet organisme lors d’un acte destiné aux  caves et viticulteurs de la DOQ Priorat dans le village de Porrera.

Toutes les zones productrices adhérées au CERVIM possèdent une série de caractéristiques en commun qui permettent de parler de viticulture « héroïque ». La viticulture « héroïque » est définie par une série de conditions que remplit justement la DOQ Priorat, telles que : des conditions orographiques avec une mécanisation très réduite ; des vignobles de petite taille, pas toujours contigus, parfois fractionnés et souvent en terrasses ; la nécessité de prévoir de grands investissements économiques pour moderniser la viticulture et finalement, l’existence de conditions climatiques adverses.